Ce qu’ils savaient de la France : parution le 15 février 2018

Que savaient les Français du Moyen Âge de leur pays? Les archives et les chroniques ne nous renseignent guère sur ce que les élites en savaient, encore moins sur la conscience géographique du petit peuple. C’est en explorant les sources littéraires que l’on peut restituer les savoirs des Français sur leur propre pays : une géographie populaire, c’est-à-dire partagée par tous, riche et mouvante comme l’oralité d’où elle émerge, et que poèmes, romans et théâtre captent pour produire effets de connivence et de réel.

A travers 200 oeuvres sur 500 ans (de 1100 à 1600), on peut découvrir ce que les Français voyaient de la France :leur paysage vécu, entre leur conscience écologique et la recherche de la beauté ; ce qu’ils savaient de la France : ces « lieux communs », associés à une idée et dont la mise en série forme une géographie des realia, nourriture, productions, peuples, sites et monuments. On découvrira aussi ce qu’ils en disaient à travers l’essor d’une littérature géographique à la fin de la période, et finalement ce qu’ils en pensaient : la conscience nationale émerge quand ce sont les choses du quotidien, coutumes, langue, nourriture (et boisson) qui se chargent d’un sens identitaire.

Géographies. Ce qu’ils savaient de la France (1100-1600), Champ Vallon, 2018, 316 p. dont 20 cartes.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.